• Le roi Léo, tome 1 - Osamu Tezuka

    Le roi Léo, tome 1 - Osamu Tezuka

    Le roi Léo, tome 1 - Osamu Tezuka
    Kaze Manga (Relié)
    170 pages
    13,29€

     

     Résumé:

    Au début du XXe siècle, dans les plaines de l'immensité du continent africain, celui que les peuples indigènes surnomment "le démon Pandja" terrorise les Hommes. En  réalité, ce lion majestueux n'est autre que le protecteur des animaux de la forêt contre les cruels braconniers. À cet égard, chacun le considère comme le Roi de la jungle. Doté d'une intelligence supérieure, Pandja déjoue sans mal les plans des perfides chasseurs, jusqu'au jour où ceux‐ci capturent sa femelle pour l'attirer dans un piège mortel. Mais le trône de ce lion puissant et courageux trouvera son digne successeur en Léo, fils de  Pandja et futur Roi de la jungle !



    • Mon avis:

    Souvent évoqué comme la référence dont s’est inspiré Walt Disney pour son Roi Lion, que celui-ci aurait même plagié, je me devais de lire l’œuvre d’Osamu Tesuka, sorti dans les années 1950.
    Ayant beaucoup d’affection pour le Disney, qui a tout de même bercé mon enfance, je plaçais donc de grandes attentes dans cette « œuvre originale ».

    Et pourtant, je dois avouer que j’ai trouvé ce manga assez médiocre. Je préfère toutefois préciser que, étant peu lectrice de bande-dessinée ou manga, j’accorde une importance cruciale au scénario et m’attarde moins sur certains points comme le dessin par exemple.

    J’ai n'ai donc pas été emballé par une intrigue que j’ai jugé peu travaillée,  par des dialogues creux, et surtout, des personnages qui le sont tout autant. On pourrait excuser le fait que ce soit un manga à destination d’un public jeunesse, malheureusement, je fais partie de ceux qui pensent que les enfants sont assez intelligents pour avoir, eux aussi, droit à des livres de qualité.
    D’autre part, l’histoire se déroule beaucoup trop vite. Cela influe grandement sur notre attachement aux personnages puisque l’on en vient à ressentir assez peu d’empathie pour eux au final. Ainsi, les passages supposés tristes m’ont laissé de marbre, dommage.

    Le dessin, quant à lui, tout en arrondi est tout de même assez lisible et agréable à suivre. D’autre part, je dois reconnaitre avoir beaucoup aimé les touches d’humour très rafraichissantes (qui, il faut le reconnaitre, provoquent souvent un sourire et même un éclat de rire) disséminés çà et là au fil des pages.

    Une lecture mignonette qui m’a donc fait passer le temps mais qui n’a franchement pas réussi à m’embarquer avec elle.

     Plaisir de lecture: 4/10

    « Fahrenheit 451 - François TruffautLe roi Léo, tome 2 - Osamu Tezuka »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Février à 17:07

    D'habitude, j'entends dire que ce sont les dessins qui rebutent ! Tous les goûts sont dans la nature.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :