• La sélection, tome 1 - Kiera Cass

    La sélection, tome 1 - Kiera Cass

    La sélection, tome 1 - Kiera Cass
    Robert Laffont

    343 pages
    16,90€

     

    Résumé:

    Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de télé réalité pourrait bien changer la donneElles sont trente-cinq jeunes filles: la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras... 
     
    Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés...


    Mon avis:

    La sélection fait partie de ces plaisirs coupables que l’on aime sans vraiment savoir pourquoi. Malgré de (trop) nombreux points qui m’ont dérangés au début de ma lecture, j’ai finalement réussi à passer outre et à profiter de l’histoire, somme toute assez mignonette quoique assez convenue et déjà vu, point sur lequel je reviendrais tout à l’heure.

    L’héroïne du roman, toute rousseur mise à part, est assez banale. Jolie tout en l’ignorant, avec juste ce qu’il faut de caractère pour ne pas se faire marcher sur les pieds, elle ne se démarque pas vraiment de ces héroïnes que l’on trouve à la pelle dans la littérature adolescente et souffre en particulier d’une psychologie trop peu creusée. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à m’attacher à elle au début de ma lecture. Heureusement, ma contrariété concernant son côté trop parfait s’est estompé progressivement et j’ai tout de même réussi à quelque peu apprécier le personnage.

    C’est d’ailleurs un reproche que l’on peut faire à la plupart des personnages du roman. Trop lisses, trop parfaits, on ne s’attache pas à eux. Pire, ils en deviennent des têtes à claques, comme c’est le cas pour Aspen que j’ai détesté presque aussitôt tellement il est le cliché du jeune homme parfait et altruiste. (Pas de bol apparemment on va encore devoir se le coltiner pendant plusieurs tomes). De ce côté-là, j’ai largement préféré Maxon, plus hésitant et tellement attendrissant dans son imperfection.

    En ce qui concerne les personnages plus secondaires, là aussi, le roman fait la part belle aux stéréotypes, dommage. Je pense notamment à Celeste, peste en puissance, que l’on déteste aussitôt qu’elle apparait. Quoiqu’un peu fade, je lui préfère le personnage de Marlee, qui conserve tout de même son intérêt avec la part de mystère qu’elle traîne depuis le début.

    Concernant le scénario en lui-même, je dois avouer que cette histoire de harem pour un seul prince m’a beaucoup fait penser à Éphémère de Lauren DeStefano. Mais là où Ephémère osait nous proposer une héroïne peu commune et une intrigue assez sombre voire oppressante, La sélection reste dans sa sphère confortable de dystopie à tendance girly avec un univers somme toute assez peu approfondi. C’est d’autant plus frustrant que l’histoire laisse entrevoir de bons éléments concernant les intrigues politiques, militaires et économiques du pays, malheureusement traitées de façon trop superficielle. De la même façon, j’aurai aimé comprendre la façon dont s’était construite cette nouvelle société et de quoi elle résultait. A force de trop se concentrer sur son héroïne, l’auteur en oublie d’étoffer le monde présenté dans son roman. (Remontrance que l’on peut faire à pas mal de romans adolescents malheureusement bien que celui-ci se donne au moins la peine de nous expliquer vaguement quelques éléments.)

    Enfin, dernier point, et non des moindre : l’écriture. C’est bien simple, le style de l’auteur est tel qu’il m’a hérissé dès les premières pages et que j’ai eu bien du mal à passer outre. En particulier la tendance des personnages a toujours sortir des répliques qui provoquent aussitôt l’hilarité dans leur entourage. A croire que l’on a affaire à des clowns en puissance…
    Ce rejet de l’écriture de l’auteur s’est heureusement estompé (avec difficulté) au fil des pages et j’ai tout de même réussi à me laisser peu à peu embarquer par l’histoire.

    Bref, une lecture qui reste légère et somme toute agréable bien que loin d’être exempte de défauts. En espérant que les points énoncés plus haut s’arrangent dans les tomes à venir même si j’avoue ne pas trop y croire.


    Plaisir de lecture: 6/10 (Plaisir coupable vous ai-je dit!)

      

    « Léo, roi de la jungle - Yoshio TakeuchiLa selection, tome 2 : L'élite - Kiera Cass »

  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Mars 2014 à 10:28

    C'est vrai que j'ai lu pas mal de bonnes critiques sur ce livre, et ça m'étonne que tu ne l'ai pas aimé!


    En lisant le résumé, on se rend tout de suite compte que l'intrigue est un peu "fleur bleue", mais il me faisait quand même bien envie. Du coup, avec ta critique, je ne sais pas si je dois passé mon chemin ou non... Au pire, il y aura le plaisir coupable! ^^

    2
    Dimanche 9 Mars 2014 à 03:06

    Comme quoi, tout les goûts sont dans la nature ;)

    Le problème, c'est que je lis de la littérature ado depuis pas mal de temps maintenant et que, de ce fait, je deviens de plus en plus exigeante. Et j'ai tellement vu dans ce roman tout les poncifs que l'on nous rebalance à chaque fois dans ce genre de littérature que forcément, ça a un peu douché mon enthousiasme.

    Après il n'empêche que j'ai tout de même dévoré le roman malgré ses défauts, mais mon but est ici d'en faire une critique la plus objective possible et, bien que j'ai aimé, je ne peux pas franchement dire que ce soit un livre de qualité (d'où le plaisir coupable).

    3
    Dimanche 16 Mars 2014 à 00:51

    Ce roman est super cliché, mais on s'en rend compte rien qu'au résumé. Tout comme toi, un plaisir coupable, mais sans plus. J'ai bien aimé le premier tome (plus que je l'aurais pensé), mais le 2e m'a plus refroidie. J'attends de voir ce qu'ils vont nous sortir pour la suite lol

    4
    Lundi 17 Mars 2014 à 02:39

    Ah moi au contraire j'ai trouvé le 2e tome beaucoup moins superficiel, j'ai largement préféré. Mais bon t'as déjà lu ma critique du deuxième tome donc tu sais ce que j'en pense :)

    Sinon je ne sais pas si tu as lu "Irrésistible Alchimie" de Simone Elkeles mais dans le genre cliché c'est le top et pourtant j'adore ce bouquin!! (Je l'avais fini en une nuit à 4h du mat alors que je bossais le lendemain pour te dire...) C'est cul-cul, c'est cliché, desfois c'est même pas crédible mais purée que c'est bon! xD Pour le coup je me l'explique pas! (et je suis apparemment pas la seule, ça me rassure ahah!)

    5
    Dimanche 6 Avril 2014 à 20:36

    Ah non je ne connais pas ce bouquin, je le mets sur ma liste !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :