• Complètement cramé! - Gilles Legardinier

     

    Complètement cramé! - Gilles Legardinier

     Complètement Cramé! - Gilles Legardinier
    Fleuve Noir
    390 pages
    19,50 € (Broché)

     

    Résumé:

    Arrivé à un âge où presque tous ceux qu’il aimait sont loin ou disparus, Andrew Blake n’a même plus le cœur à orchestrer ses blagues légendaires avec son vieux complice, Richard. Sur un coup de tête, il décide de quitter la direction de sa petite entreprise anglaise pour se faire engager comme majordome en France, pays où il avait rencontré sa femme. Là-bas, personne ne sait qui il est vraiment, et cela lui va très bien. Mais en débarquant au domaine de Beauvillier, rien ne se passe comme prévu… Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps ; Odile, la cuisinière et son caractère aussi explosif que ses petits secrets ; Manon, jeune femme de ménage perdue ; Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, et même l’impressionnant Méphisto, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui croyait sa vie derrière lui va être obligé de tout recommencer… 


    Mon avis:

    Gilles Legardinier signe ici le deuxième tome d'une série commencée avec Demain j'arrête!

    Si, dans le premier tome, nous faisions la connaissance de l'hilarante Julie, jeune fille en fleur tentant l'impossible pour en savoir plus sur son mystérieux voisin (souvent pour nos plus grands fous rires!), ici l'intrigue et les personnages sont radicalement différents. L'auteur a su se renouveler et ça fait du bien.

    Nous suivons donc l'histoire d'Andrew Blake. Sexagénaire anglais ayant l'impression d'être arrivé au bout de sa vie. Pour remédier à celà, il décide sur un coup de tête de partir en France du jour au lendemain

    Ici, on aborde le thème de la vieillesse et de la solitude, mais aussi celui des relations intergénérationnelles puisque du vieil homme désabusé à la jeune fille qui se cherche encore un peu, tout y passe. L'éclat de rire se fait plus rare que dans le premier opus (même si le livre contient sa dose d'humour "legardinesque" bien évidemment!)  et la plume de l'auteur nous porte d'avantage vers l'émotion. Et quelle plume!  C'est officiel, je suis absolument fan du style de cet auteur, si simple et pourtant si beau à la fois. Gilles Legardinier a le don de jouer sur l'humain et l'émotion pour nous livrer une histoire, des personnages et des moments qui nous touchent en plein coeur, sans jamais basculer dans le pathos ou la mièvrerie.

    Enfin, on prend un réel plaisir à voir s'affronter les différences culturelles (notamment de langage) entre la France et l'Angleterre, au travers les échanges d'Andrew et Philippe.


    Plaisir de lecture : 10/10


     Extraits :

    «- Tu vas être étonné, Yanis, reprit-il, mais les deux fossiles que tu as devant toi ont aussi été des petits garçons. A ton âge, on faisait des bêtises, pareil. Nos mères nous grondaient. On n'aimait pas les légumes. On cachait nos larmes quand on s'était pris une raclée, on faisait les fiers. On avait aussi des rêves et beaucoup d'illusions. Exactement comme toi. Et laisse-moi te confier un secret qui peut te faire gagner beaucoup de temps : les rêves te font avancer et grandissent avec toi. Ils t'élèvent. Par contre, tu dois perdre tes illusions au plus vite. Les illusions t'empêchent de voir la vie telle qu'elle est et conduisent immanquablement à l'échec. Quand tu dis que tu as des tas de copains et que tu as la vie devant toi, crois-moi, c'est une illusion.»

    «Vous n'aurez jamais de certitude, vous ne trouverez jamais les réponses avant d'avoir fait le chemin. Mais vous pouvez être sincère, écouter ce que vous ressentez au fond de vous et ne pas vous arrêtez à vos peurs.»

    "Les regrets ne servent à rien. Les rancoeurs non plus. Seuls le présent et le futur comptent. Nous sommes si fragiles...»

    « On dit souvent que les yeux sont les fenêtres de l'âme. Les gens se caressent, se touchent, mais il faut beaucoup de confiance pour que quelqu'un vous laisse l'observer droit dans les yeux aussi longtemps que vous en avez envie. A ce moment-là, vous n'entendez pas seulement ce qu'il veut bien vous dire, vous voyez ce qu'il est vraiment. »

    «- Alors comme ça Odile et toi vous en êtes à vous donner rendez-vous au congélateur? Félicitations, c'est très bon signe. Sais-tu que sur l'échelle des meilleurs endroits pour faire la cour, c'est presque aussi bien classé que les gondoles à Venise? D'ailleurs au début, je crois que la scène de Roméo et Juliette n'était pas écrite avec un balcon. Ils se parlaient près d'un congélo...»

    "-Tu sais où c'est la Grande Ourse?- A droite du Petit Pingouin, répondit Blake qui, lui, surveillait toujours le manoir.- Le Petit Pingouin?- Celui-là même qui est au-dessus du Fer à repasser, à gauche du Crabe Farci.»

    «— En France, vous faites moins cuire la viande qu’en Angleterre. Chez vous, tout est servi rouge, saignant à l’intérieur.
    — Et chez vous, c’est de la semelle. C’est vous qui avez un problème avec la viande. Vous la faites toujours trop cuire. C’est un défaut historique. Regardez ce que vous avez fait à notre Jeanne d’Arc. Vous l’avez tellement cuite que vous l’avez brûlée !»

     

     

    « La délicatesse - David FoenkinosLittle Brother - Cory Doctorow »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 20:43

    L'histoire à l'air sympa ;) je le rajoute à ma liste

    2
    Vendredi 27 Décembre 2013 à 22:25

    Je te conseille aussi Demain j'arrête! du même auteur qui est absolument génial aussi (et qui vient de sortir en poche, c'est l'occasion! :P)

    3
    Jeudi 13 Mars 2014 à 10:11

    Je le note ! J'ai bien aimé Demain j'arrête, même s'il ne m'a pas fait autant rire que toi, et je me demande ce que Gilles nous réserve dans un registre plus "sérieux" avec l'émotion. J'avais aimé les petites réflexions sur la vie, assez émouvantes dans son 1er roman, donc ça ne m'étonne pas que celui-ci soit réussi. Par contre, le thème de la vieillesse m'effraie un peu après avoir lu Les chaussures italiennes, où je me suis franchement ennuyée avec ce vieux monsieur qui n'a vraiment rien fait de sa vie...

    PS : merci pour tous tes longs commentaires sur mon blog, ça fait plaisir d'avoir un vrai retour sur ce qu'on lit et de pouvoir vraiment échanger :) Au passage, je trouve ton blog très réussi et agréable à suivre, je repasserai le plus souvent possible, en attendant de nouvelles chroniques :)

    4
    Jeudi 13 Mars 2014 à 13:43

    Je ne peux que te conseiller de foncer. J'avais aussi assez peur du thème (et très franchement, ça n'aurait pas été du Gilles Legardinier je ne m'y serais absolument pas penchée dessus tellement le sujet ne m'intéresse pas à la base) mais au final le scénario en lui même est assez dynamique si je puis dire. Andrew est un personnage franchement intéressant et l'histoire se centre plus sur son arrivée dans le manoir en France et en particulier les relations qu'il tisse plutôt que sur sa vieillesse à proprement parler.

    Et de rien pour les commentaires! J'avoue que j'aime bien m'incruster pour donner mon avis quand j'aime bien un blog. Huhu! Et je trouve toujours ça plus constructif qu'un "Cool moi aussi j'ai bien aimé le livre". (bon et sinon en vrai c'est juste que j'ai toujours tendance à faire des pavés.)
    Et merci pour mon blog, ça me touche et ça me motive pour la suite tout ça! :D (Oui, "il en faut peu pour être heureux" chez moi xD)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Lundi 28 Avril 2014 à 20:39

    Ah ah ah! J'ai adoré le coup de la viande trop cuite! ;)

    Ce livre c'est du bonheur à lire!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :